banner

Dans cet article, nous allons aborder une question qui est souvent posée par les membres de notre communauté : “doit-on déclarer aux impôts les gains générés dans les paris sportifs”. 

C’est une belle question car cela signifie que vous faites partie des 3 à 5% de parieurs en France qui arrivent à tirer des bénéfices sur le long terme.

Après plusieurs semaines d’utilisation de MAJENI, cette question est légitime. 

La réponse va dépendre de votre profil de parieur, du montant de vos gains et surtout de leur régularité. 

Vous n’avez pas d’inquiétude à avoir si vous êtes dans ces cas de figure : 

  • Dans la majorité des cas, vous n’aurez pas à déclarer vos gains car les paris sportifs (au sens large) sont considérés comme un jeu de hasard et dont les issues ne sont pas prévisibles (tout comme les paris hippiques)
  • Si comme la plupart des parieurs, vous jouez de petites sommes, de manière occasionnelle, vous n’avez aucune inquiétudes à avoir
  • Si exceptionnellement vous avez fait un gros gain (il n’y a pas de montant exact précisé par les impôts), vous ne serez pas concerné non plus par la fiscalité.

Toutefois, si vous faites partie des personnes qui arrivent à générer des gains conséquents et réguliers, vous devez les renseigner dans votre déclaration d’impôts. 

Il y a précisément 3 situations où vous serez imposé : 

  • Si vous êtes parieur professionnel avec une société créée ayant pour objet de parier, alors vos gains seront imposés. 
  • Si vos gains sont réguliers, vous pouvez être concernés. En effet, si l’administration fiscale se rend compte que vous avez un virement issu d’un bookmaker qui arrive de manière régulière, alors vous allez certainement devoir payer des impôts dessus. 
  • Si vos gains issus des paris sportifs sont supérieurs à votre source principale de revenu (salaire, retraite, pensions) alors ceux ci vont subir la fiscalité des bénéfices non commerciaux (BNC). Nous vous recommandons fortement de déclarer cette somme dans votre prochaine déclaration de revenu.

Le taux d’imposition se fera au cas par cas en fonction des éléments habituels (montant imposable, quotient familial etc.) 

Bon à savoir : L’administration fiscale impose des gains issus de certains jeux tels que le poker ou le bridge  “car la pratique du jeu ne se base pas sur le pur hasard, mais sur une maîtrise et une stratégie”

La méthode MAJENI tend à se rapprocher du poker car l’approche en matière de pronostics ne repose plus sur le hasard mais sur une méthode globale, qui par son algorithme et sa gestion de bankroll viennent réduire considérablement la part d’aléatoire. 

Pour résumer sur le impôt et les paris sportifs

Vous serez concerné par les impôts que si vous tirez des revenus réguliers et conséquents. 

Aucun montant précis n’a encore été communiqué pour savoir si vous êtes au dessus ou en dessous de cette somme. 

Si vous êtes dans ce cas de figure et que vos gains sont réguliers, nous vous conseillons de ne pas les retirer sur votre compte bancaire de manière habituelle (par exemple, ne faites pas de virement automatique de 2 000 € tous les 5 du mois) ce qui attirerait l’attention du fisc. 

Enfin, à l’heure où nous écrivons cet article (05/08/2021), sachez que les sites de paris sportifs utilisant les cryptomonnaies ont le vent en poupe. 

Les avantages sont nombreux : transactions avantageuses et sécurisées, mais vous avez aussi la possibilité de parier dans l’anonymat le plus total car les transactions sont associées à votre wallet sur lequel vos données personnelles ne sont pas divulguées.
Lisez notre article sur le sujet des paris sportifs en cryptomonnaies ici